Bulletin Quotidien, 30 novembre 2016

L’Assemblée nationale a adopté en nouvelle lecture le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, après avoir rétabli pour l’essentiel la version initiale de l’Assemblée et en supprimant des dispositions introduites par les sénateurs. Le texte est de nouveau examiné au Sénat à partir d’aujourd’hui en commission des Affaires sociales et en séance à partir de demain. L’Assemblée aura ensuite le dernier mot.

Communiqué du Groupe socialiste et républicain du Sénat

La droite du sénat a signifié depuis une dizaine de jours son refus d’examiner le budget 2017 en séance en déposant une question préalable. Les sénateurs socialistes ont eu l’occasion depuis, notamment en commissions parlementaires, de dénoncer cette attitude politicienne d’une droite qui était préoccupée davantage par sa primaire que par le budget de la Nation.

Au lendemain des attentats du 13 novembre ayant coûté la vie à 131 personnes et fait 352 blessés, le Gouvernement avait décrété l’état d’urgence. La liberté d’aller et venir pouvait alors être restreinte et une assignation à résidence pouvait elle aussi être prononcée à toute personne dont l’activité s’avère dangereuse.

Suite à une visite du Vice-Ministre des Affaires étrangères de Taïwan au Sénat en septembre, j’avais écrit à Jean-Marc AYRAULT, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, au sujet du souhait des autorités taïwanaises de pouvoir avoir accès à Interpol et à son système global de communication.