immigration

Ayant été immigré lorsque je vivais à l’étranger, la question des droits des migrants, et notamment du droit d’asile, me touche particulièrement. J’interviens ainsi souvent sur les centres de rétention administrative, sur les questions de visas, de cartes de séjour, de regroupement familial

Vous trouverez ici mes interventions en matière d’immigration et d’asile.

Ce n’est pas un projet de loi, mais un véritable tract de campagne que la majorité conservatrice du Sénat a adopté le 13 octobre. À quelques semaines des élections régionales, les sénateurs de l’ex-UMP et une grande majorité de leurs collègues de l’UDI ont utilisé le projet de loi relatif au droit des étrangers pour envoyer un message en direction des électeurs tentés par le vote Front national.

La droite du Sénat a dangereusement durci le projet de loi du gouvernement relatif au droit des étrangers en France. Il s’agissait pourtant à l’origine, comme l’a souligné Philippe KALTENBACH, chef de file sur le texte, d’ « un texte d’équilibre, permettant à la fois d’améliorer les conditions d’accueil de celles et ceux qui sont éligibles au séjour en France, de renforcer l’attractivité de notre pays, tout en veillant à lutter plus efficacement contre les filières et l’immigration clandestine ».