immigration

Ayant été immigré lorsque je vivais à l’étranger, la question des droits des migrants, et notamment du droit d’asile, me touche particulièrement. J’interviens ainsi souvent sur les centres de rétention administrative, sur les questions de visas, de cartes de séjour, de regroupement familial

Vous trouverez ici mes interventions en matière d’immigration et d’asile.

Le 28 mai 2007, j'ai écrit au Ministre de l'Intérieur au sujet du problème survenu sur le vol Paris-Bamako du 26 mai, certains passagers ayant décrit des violences policières assez graves sur un Malien en cours d'expulsion.

Je lui ai demandé de m’indiquer quelles mesures seraient prises pour assurer que toutes les clarifications nécessaires seront apportées à cette triste affaire et que les futures expulsions seront conduites de manière humaine et sans les brutalités rapportées par les passagers.

Le 26 février, je me suis rendu à Calais avec mes collègues Louis MERMAZ, Catherine TASCA et Bariza KHIARI. Cette visite, organisée par l’association France Terre d’Asile (FTDA), s’inscrit dans le prolongement de l’examen, le 10 février dernier, de notre proposition de résolution européenne portant sur la protection temporaire des migrants. Nous étions accompagnés par M. Pierre HENRY, le directeur général de FTDA, et l’un de ses collaborateurs, M. Radoslaw FICEK, responsable de l’aide aux étrangers retenus. Notre camarade Gilles COCQUEMPOT, député de la 7ème circonscription du Pas-de-Calais, nous a également rejoints.

Je vous incite à soutenir et à diffuser le plus largement possible l'appel pour une protection européenne des mineurs isolés étrangers, lancé par France Terre d'Asile (FTDA) en liaison avec les Conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais.

Pour ce faire, il vous suffit de cliquer sur le lien électronique suivant :
http://www.france-terre-asile.org/appel-mie/

Depuis le 12 octobre dernier, des milliers de travailleurs sans-papiers sont en grève.

Ce sont des salariés d’entreprises françaises se trouvant, pour des raisons diverses, en situation de séjour irrégulier.
Nous, élus de toutes sensibilités politiques, en appelons au gouvernement pour sortir de cette impasse et trouver rapidement une solution pour ces salariés sans titre de séjour qui occupent aujourd’hui des emplois indispensables à la bonne marche des entreprises.