Je partage ce communiqué de France Terre d’Asile en rappelant que je suis pour une politique coordonnée de l’immigration au niveau communautaire, à la fois pour le contrôle des frontières, la gestion des centres d’accueil et la répartition des entrants légaux.

La tragédie continue : Communiqué de France Terre d’Asile

Plus de 300 personnes auraient trouvé la mort entre la Libye et l’Italie ces derniers jours, dont 29 mortes d’hypothermie pendant leur sauvetage.

L’Europe compte les morts mais reste de marbre. L’émotion et l’indignation suscitées par la tragédie au large de Lampedusa en octobre 2013 où 366 migrants avaient péri n’a mené à aucune mesure européenne d’envergure, malgré l’urgence.

L’opération européenne Triton, qui a pris la suite de l’opération de sauvetage italienne Mare Nostrumest non seulement conduite sur une zone beaucoup plus restreinte mais elle n’a également pas les mêmes ambitions. La priorité de Triton est le contrôle des frontières et pas de sauver des vies.

Tant que l’Union européenne ne prendra pas la mesure de la situation, d’autres morts seront à déplorer. En 2014, la majorité des personnes secourues par Mare Nostrum provenait de Syrie, d’Érythrée ou de Somalie. Sommes-nous devenus si indifférents à ces tragédies que nous laissons mourir à nos portes des personnes recherchant notre protection ?

L’ensemble des 80 associations européennes regroupées dans le Conseil européen aux réfugiés et exilés (ECRE), appelle « l’Union européenne à agir pour sauver les vies ».

L’Union européenne a assez tergiversé. Elle doit passer aux actes dans un véritable esprit de solidarité, de coopération, de prévention et de protection.

Pierre Henry, Directeur général de France terre d’asile

Ajouter un Commentaire