La loi sur le droit d’asile a enfin été adoptée. Ce texte qui transposait pour partie des directives européennes était nécessaire : il permet de rénover en profondeur la procédure de demande de droit d’asile qui était profondément dysfonctionnelle alors même que le nombre de demandes augmente de façon constante. Avec cette réforme nous réaffirmons notre attachement à une France respectueuse des droits humains et de la dignité de chaque personne.

L’objectif majeur est de réduire la durée de traitement d’un dossier, qui ne devra pas excéder neuf mois, contre deux ans aujourd’hui. Avec pour conséquences plus de fluidité  concernant les structures spécifiques d’accueil et une plus grande prise en compte de la vulnérabilité de certains demandeurs.

Ce sujet entre tristement en résonance avec les naufrages à répétition en méditerranée. En 2014 le nombre de demandeurs d’asile au augmenté de 38%. En attendant une réponse européenne commune à ce problème, la France adapte sa législation de façon à répondre de façon plus pertinente à cet afflux de demandes.

Ajouter un Commentaire