finance

Vouant un intérêt particulier aux questions économiques depuis mes études et une expérience professionnelle dans le monde de la finance, je suis de près les dossiers économiques et financiers au sein de la commission des finances du Sénat. Je m’intéresse ainsi à la gouvernance économique européenne et mondiale, à la régulation bancaire et financière, au commerce extérieur, aux exportations et aux investissements français à l’étranger. Par ailleurs, je milite activement pour l’introduction de l’action de groupe en droit français.

Vous trouverez ici mes interventions dans le domaine de l’économie et des finances.

Le 28 avril, je suis intervenu lors de l'examen au Sénat d'une proposition de loi renforçant le droit des consommateurs face au démarchage téléphonique. Ce texte présenté par les membres du groupe RDSE prévoit que le consommateur donne expressément son accord pour que ses données personnelles puissent être utilisées à des fins commerciales avant toute prospection ou démarchage.

Paris, le 9 novembre 2006
Nicole BRICQ et Richard YUNG, sénateurs socialistes et auteurs d’une proposition de loi sur le recours collectif, prennent acte du dépôt du projet de loi en faveur des consommateurs, qui prévoit notamment l’introduction dans notre droit de l’action de groupe. Cette nouvelle procédure est nécessaire car la législation française ne protège pas les victimes de litiges dus notamment à la multiplication des services qui ne respectent pas les règles de la concurrence.

Le débat sur les retraites s'est donc conclu vendredi soir au Sénat avec le vote bloqué sur une vingtaine d'amendements sélectionnés par le gouvernement. Vous trouverez ci-joint mon explication de vote.
Le vote final aura lieu mardi matin après la commission mixte paritaire (députés et sénateurs).
La mobilisation des travailleurs et salariés ne faiblit pas comme le montrent les grèves qui continuent même avec la Toussaint. Il nous faut obtenir la rediscussion sous une forme ou une autre de ce texte injuste.

Le 13 octobre, le Sénat a adopté – contre l’avis du gouvernement et de la commission des affaires sociales – un amendement au projet de loi portant réforme des retraites que j’avais déposé avec mes collègues Claudine LEPAGE et Monique CERISIER-ben GUIGA afin d’inclure expressément les Français établis hors de France dans le dispositif consistant à dispenser une information sur la retraite.