Mains unies

Mon champs d’action ne se limite pas à celui de la commission des lois et de la commission des affaires européennes. J’interviens régulièrement sur la protection sociale des Français de l’étranger, et notamment sur la caisse des Français de l’étranger.

Par ailleurs, vivre à l’étranger permet d’avoir un autre regard sur la société et sur la façon dont la loi aborde les questions sociales. Je suis ainsi, au sein du Sénat, le défenseur des  droits des homosexuels expatriés, pour rappeler que leurs droits doivent aussi progresser en France et suivre le modèle de certains de nos pays voisins. Je m’intéresse également aux questions liées à la prostitution.

Vous trouverez ici mes interventions sur les questions sociales.

Le 25 mars 2010, je suis intervenu en séance lors de la discussion de la proposition de loi du groupe socialiste sur l'adoption par les partenaires liés par un pacte civil de solidarité, proposition qui a malheureusement été rejetée.

Vous trouverez ci-dessous mon intervention. Vous pouvez aussi lire l'intégralité des débats en cliquant ici et un article du Nouvel Observateur sur ce débat en cliquant là.

Le Sénat a examiné hier 5 mai la réforme du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Il s’agit de faire évoluer cette Assemblée consultative qui fournit des avis et des études au gouvernement et au Parlement. Ces avis sont de grande qualité, mais malheureusement peu utilisés. La réforme porte sur la création d’une saisine citoyenne du CESE par 500 000 signataires, sur la composition de celui-ci de manière à mieux refléter la société française. Un des points qui nous concernait était la suppression des deux représentants des Français de l’étranger avec l’argument que ceux-ci seront désormais représentés à l’Assemblée nationale.