Deux officiels français : une député Amélia Lakrafi de La République de En Marche (LREM) et le Sénateur Yung Richard étaient de passage à Madagascar précisément pendant deux jours sans qu'ils ne se soient daignés à effectuer des visites de courtoisie aux autorités malgaches : le Ministre des Affaires Étrangères et La Primature pire la Présidence ont été royalement snobés.

Il n'est pas difficile de comprendre leur geste car les séjours et visites des personnalités de la Communauté internationale ou organismes internationaux sont exploités à des fins de propagande électorale, connaissant la finesse et l'analyse politique pertinente française, vu la situation catastrophique de la politique, du social et économique de Madagascar, La France ne peut pas payer le luxe d'être complice et caution des faits avérés de malversations et diverses magouilles perpétrées par les dirigeants actuels, d'où à la veille d'une élection incertaine La France préfère prendre sa distance que l'opinion semble appréciée.

Pourtant des réunions ont été organisées entre autres celles du COLBERT, les marcheurs ont été à la fois conviée à une réception organisée à l'ambassade à laquelle aucune autorité malgache n'a été invité sachant que notre ministre des Affaires Etrangères est pourtant citoyen français, mais sa présence n'a été souhaitée.

N.Rawafilahy, La Gazette-dgi, jeudi 22 mars 2018

(Toutes les coquilles et erreurs manifestes contenues dans cet article sont celles de l’auteur de l’article.)

TAGS:

Ajouter un Commentaire