Monique Cerisier-ben Guiga et Richard Yung ont reçu au Sénat M. Louis Frankenthaler, Directeur de la communication internationale et du développement au sein de l’association israélienne Public Committee Against Torture in Israel (PCATI). M. Frankenthaler souhaitait aborder avec eux des projets de lois israéliens qui pourraient restreindre, de façon significative, la liberté d’action et d’expression de la société civile israélienne et notamment des organisations non gouvernementales de défense des droits de l’Homme. Un projet de loi sur le financement des ONG pourrait conduire notamment à une asphyxie de celles-ci sous des procédures administratives.

Monique Cerisier-ben Guiga et Richard Yung s’inquiètent du possible vote par la Knesset de ces projets, ce qui aurait pour résultat un recul notable des droits de l’Homme en Israël. Ils attendent des députés israéliens démocrates un rejet de ces textes.

Ajouter un Commentaire