Avant la trêve estivale, les crédits destinés aux organismes locaux d’entraide et de solidarité (sociétés de bienfaisance, maisons de retraite) avaient été brutalement annulés par un simple décret. Le ministère des affaires étrangères avait demandé, sans succès, un dégel de crédits.

Devant les protestations engendrées par cette remise en cause de la politique sociale consulaire en faveur de nos communautés les plus défavorisées, les autorités publiques – Quai d’Orsay et Bercy – avaient fait machine arrière et annoncé le rétablissement des 400.000 euros concernés.

À ce jour, les crédits n’ont pas été rétablis et il semble qu’ils le seraient par une diminution des autres dotations mises à la disposition des consulats.

Je ne peux que m’élever contre une telle astuce comptable, qui se traduit par une diminution des – faibles – moyens budgétaires destinés aux Français établis hors de France. Je souhaite que les 400.000 euros destinés aux OLES soient réabondés par le ministère de l’économie et des finances.

Commentaires   

#4 Laurent MAIRESSE 27-09-2016 10:31
Et pourtant nous nous étions élevé fortement suite à cette décision car les français dans le besoin ne peuvent pas, encore une fois, faire les frais de restrictions. Si en plus on rogne sur les budgets des Consulats déjà insuffisants, sans parler des suppressions de poste, on va à la catastrophe. Une fois de plus les français de l'étranger sont délaissés, jusqu'à quand ?
Laurent MAIRESSE
Coseille consulaire Dakar
#3 Barthelemy 22-09-2016 14:09
Je ne peux que soutenir cette position !!
#2 Kyprianidou Hélène 22-09-2016 12:30
Nous prônons la fraternité !
Nous sommes très sensibles au sujet de la politique sociale consulaire.
Notre devoir est de continuer à soutenir nos compatriotes loin de l’hexagone.
#1 Le Berre 22-09-2016 07:54
Une situation qui met une partie de nos compatriotes à l´étranger dans des situations de grande précarité.
Une mesure indigne d´un gouvernement de" gauche".

Renaud Le Berre
Conseiller consulaire élu à l´AFE ( Andorre, Espagne et Portugal)