Le 10 juillet, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a organisé une matinée de débats à l’occasion du dixième anniversaire du Centre de crise et de soutien (CDCS).

Retenu au Sénat par une réunion avec le ministre de l’économie et des finances, je n’ai malheureusement pas pu participer à cet évènement.

Créé en 2008, le CDCS est actuellement dirigé par Patrice PAOLI. Il est principalement chargé de venir en aide aux Français en détresse à l’étranger - expatriés et touristes - et d’apporter une aide humanitaire aux populations locales (séismes en Haïti, au Japon et au Népal ; catastrophes aériennes ; attaques terroristes à Bombay et Ouagadougou ; etc.). En 2014, ses missions ont été élargies à la stabilisation et à l’accompagnement à la sortie de crise. Depuis novembre 2015, il dirige également la Cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV), qui est activée en cas d’attentat terroriste sur le territoire français.

Doté d’un budget de 3,8 millions d’euros, il comprend :

  • une mission pour l’anticipation et les partenariats, qui est chargée de produire des outils d’analyse pour anticiper les crises et soutenir l’expertise française sur les théâtres de crises ;
  • un centre de situation, qui assure la veille des événements à l’étranger, analyse les menaces et les risques et planifie la réponse aux crises en lien avec les postes diplomatiques ;
  • un centre des opérations d’urgence, qui coordonne les dispositifs de réponse aux crises : cellule de crise, réponse téléphonique ou encore envoi d’une mission sur le terrain ;
  • une unité des affaires individuelles, qui est chargée du suivi des familles et des proches des victimes de mort violente à l’étranger et des disparitions inquiétantes à l’étranger ;
  • une mission pour l’action humanitaire, qui coordonne la réponse humanitaire d’urgence de l’État et assure les relations avec les différents partenaires (ONG, organisations internationales, fondations notamment) ;
  • une mission pour la stabilisation, qui est dédiée à la reconstruction de l’État de droit et au soutien à la société civile dans les pays en sortie de crise.

Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a mis en ligne un documentaire interactif, que vous pouvez visualiser en cliquant ici.

Ajouter un Commentaire