Le 19 mars entretien avec M. Fabien Penone, notre ambassadeur et M. Étienne Rolland-Piegue, premier conseiller.

La Corée traversé une crise politique grave avec la destitution de la Présidente Park Geun-hye pour faits de corruption, trafic d’influence, .... Elle est actuellement interrogée par les procureurs et risque de la prison. De nouvelles élections présidentielles et législatives auront lieu le 9 mai prochain avec des chances non négligeables pour l’opposition (parti démocrate) de l’emporter. La diplomatie coréenne est dans l’expectative sur les relations avec les États-Unis, la chine et la Corre du Nord.
Sur le plan économique, la Corée connaît une croissance ralentie mais significative (plus de 2%) mais avec des problèmes graves : chute de la natalité à moins de 1 enfant par femme, crise du modèle des chaebols - ces grandes entreprises familiales intégrées, modèle éducatif coûteux. S’ajoute la dépendance des exportations vers la Chine.
Les relations bilatérales avec la France sont bonnes après les visites officielles de François Hollande et de Park Geun-hye. L’excédent commercial avec la France est important comme celui de l’Union européenne grâce à la mise en œuvre de l’accord de libre-échange.
À noter aussi le développement d’un soft power fort qui est l’attrait de la culture coréenne auprès de notre jeunesse : de nombreux jeunes viennent apprendre (plus ou moins) la langue tant ils sont fascinés par la K pop, la littérature, les séries TV, ...

Le 20 mars, visite des établissements scolaires avec M. Anthony Chaumuzeau, conseiller culturel.

Première visite à l’école et lycée Xavier, fondé et géré par les institutions Daniélou (communauté Saint François Xavier et Sainte Marie). M. Jérôme Pinot est le directeur, nommé par la Mission Laïque Française.
L’école a un statut d’école étrangère en Corée avec homologation AEFE pour le primaire. Elle vise à scolariser en priorité des Coréens, parlant ou pas le français. Une des principales difficultés est le quota d’élèves coréens qu’impose le gouvernement. Le premier cycle compte 70 enfants et le second 130 avec des coûts d’écolage de 4000 à 8000€, double pour les non français. Il existe un pensionnat pour garçons et filles.
La capacité de l’école est au maximum et il n’y a pas de projet d’extension

Visite ensuite du lycée français de Séoul en gestion parentale. La direction intérimaire est exercée par M. Stéphane Quentel (directeur du primaire) et Mme Patricia Reynaud (proviseur adjoint du lycée de Tokyo).
Je rencontre d’abord les lycéens qui ont créé un Conseil de la vie lycéenne qui travaille avec la Maison des lycéens. Il est plus centre sur la vie lycéenne, excellents débuts dans la vie sociale et civique.
Réunion ensuite avec l’association des parents d’élèves, les enseignants et la direction sur le projet immobilier d’extension dont les travaux commencent et qui devrait ouvrir à, la rentrée 2018. L’extension devrait porter la capacité d’accueil à 600 élèves contre 450 aujourd’hui. L’investissement représente 17 millionsd’euros financés pour 10 millions par les réserves de l’association des parents et pour 6 millions par un emprunt garanti par l’ANEFE. L’AEFE participe pour 1 million d’euros, comme le groupe Total.
Une augmentation des frais d’écolage de 4,5% par an pendant les 5 prochaines années est prévue.

Déjeuner organisé par l’ambassade avec M. Étienne Rolland-Piegue, M. Alain Berder, conseiller économique, et M. Jean-César Lammert, directeur de Business France. Les conseillers consulaires Karim Khouider et Pierre Ory participent à l’échange avec M. Patrick Defranoux, président de Thales Corée et de la section coréenne des conseillers commerce extérieur, et M. David-Pierre Jalicon, architecte et président de la chambre Franco coréenne de commerce et d’industrie.

Nous réunissons ensuite les associations de la communauté française à l’ambassade :
Mme Laurence Tual et Mme Isabelle Tricaud, présidentes de l’Association des francophones de Corée et du cercle des francophones de Corée qui ont des activités culturelles, sportives, linguistiques dirigées vers les conjoints et les enfants.
Français du monde-adfe, de vocation plus générale, fournit aussi, avec sa présidente Annick Flamant, beaucoup de renseignements à caractère social (retraite, assurance maladie, ...) et organise conjointement avec l'Association des francophones de Corée, un Marché de Noël français Solidaire.
MM. Pierre Avril et Pierre Ory visitent les Français en prison(2 actuellement) dans le cadre du Groupe d'Accompagnement des Prisonniers, structure créée par eux et FdM-ADFE. Un Fond d’entraide sociale qui vient en secours aux Français en difficulté a été lancé il y a deux ans par les conseillers consulaires en résidence à Séoul et Monsieur Christophe Piganiol.
Il existe une association (Racines coréennes) pour les adoptés et une association des jeunes entrepreneurs francophones (M. Thomazeau, President) qui permet du réseautage entre ses membres et des conseils pour les arrivants.
Un tissu associatif dense et efficace : félicitations à toutes et à tous.

Une rencontre avec M. Choi Chang-Sik maire de l’arrondissement central de Séoul qui a fait de la lutte contre la contrefaçon une priorité et qui a créé une force d’intervention à cette fin saisie des marques contrefaites sur les marchés et vente à la sauvette).

Soirée d’ouverture de la dizaine de la Francophonie avec le secrétaire d’État, Jean-Vincent Placé, M. l’ambassadeur de France, celui du Canada (qui préside le Conseil de promotion de la Francophonie en Corée) et des représentants de nombreux pays.

Le 21 mars

Départ aux aurores pour l’île de Geoje (avec MM. Pierre Ory et Pierre-Alexandre Bianconi) située tout au sud du pays près du grand port de Busan. C’est sur cette île qu’est situé le chantier naval de Samsung Heavy Industries. Plusieurs bateaux de grande taille (méthanier, LNG - gaz liquéfié - grands pétroliers) sont en construction mais aussi plusieurs plateformes de forage pour l’exploitation en mer ainsi qu’une raffinerie flottante (Prelude) conçue par Technip pour Total pour l’exploitation du champ d’Akpo au Nigeria. L’investissement est de l’ordre de 13 milliards d’euros.
La visite que nous faisons en autobus (il y’a plusieurs dizaines de km de darses et de docks) est impressionnante par la taille considérable de tous les éléments (40000 personnes sont employées ici).
Nous sommes ensuite reçus par plusieurs responsables de Technip dont M. Éric Tezenas du Montcel, directeur, qui nous expliquent l’importance de ce projet de raffinerie flottante (1000 personnes sur place après des années en préparation dans les bureaux d’études à Paris).
Très intéressante discussion avec les équipes de Total (M. Étienne Senard) et de Technip sur l’évolution de l’industrie pétrolière et de la construction navale (au sens large y compris équipements flottants fixes) dans les années à venir . Ces jeunes ingénieurs sont pleins d’idées et d’allant et tracent de nombreuses voies encourageantes pour l’avenir.

Nous rencontrons ensuite pour le déjeuner l’équipe (Mmes Chau, Clin, Latour, Lebègue et Mallejac) de la Geoje gazette francophone qui fournit 5 fois par an les informations pratiques pour la communauté française et qui vise à une meilleure connaissance de la société coréenne. Beaucoup de dévouement pour la communauté.
Une des difficultés à venir est que le chantier du Prélude arrive à sa fin et qu’une grande partie des cadres français va quitter le site.

Ce sera également une difficulté pour l’école (centre scolaire français d’Okpo) que nous visitons ensuite avec M. Jean Fontaine, son directeur. C’est une école gérée par la MLF pour les deux entreprises et qui offre le cycle complet jusqu’au bac. Elle scolarisé actuellement 200 enfants mais ce nombre va diminuer et l’école devra se relocaliser.

Le soir Diner offert par l’ambassadeur pour la manifestation Goût de France avec M. Jean-Vincent Placé et le ministre coréen de l’intérieur.

Ajouter un Commentaire