Arrivés le 2 dans la nuit d’Asmara (pourquoi mettre les vols à 4 h du matin ?) et accueillis par Olivier Plançon, consul général de France, et Marianick Urvoy, conseillère consulaire.

Déjeuner avec Mme le Dr. Hanan Mounib, ancienne vice-ministre de la culture, écrivain francophone ayant vécu à Paris et enseigné à La Sorbonne. Elle regrette la baisse d’influence de la Francophonie. L’avenir passe par la formation en nombre important d’enseignants de français dans le secondaire et par une offre plus forte et diversifiée dans l’éducation supérieur en langue française.

L’après-midi, visite du chantier du métro du Caire, avec Stéphane Campedelli, directeur du projet. Le consortium, dirigé par Vinci et cofinancé par l’AFD, construit une quatrième ligne du métro, avec un tunnelier avançant à la vitesse de 15 mètres par 24 heures, utilisant des technologies de pointe. La visite à 60 mètres sous terre, dans des conditions qui rappellent la mine, est impressionnante.

Nous sommes ensuite allés admirer la librairie francophone Oum el Dounia. La journée s’est terminée par une soirée amicale des membres et sympathisants de Français du Monde-ADFE chez Marianick Urvoy.

Lundi 3 avril

Visite, avec Mohamed Bouabdallah, COCAC, du Collège de la Mère de Dieu, école catholique francophone. Cet établissement de droit égyptien scolarise 1224 filles de nationalité égyptienne, musulmanes à 80%, de la maternelle à la terminale (préparation au bac français). Il est financé par les écolages qu’il lui est interdit d’augmenter de plus de 7% alors que la très forte inflation déséquilibre son budget. Une partie du salaire des enseignants est payé en euros alors les écolages sont acquittés en livres égyptiennes, dévaluée de 50%.

Visite ensuite de l’Institut dominicain d’études orientales (IDEO), avec son directeur le père Jean Druel et le directeur de la bibliothèque le père René-Vincent Guérin du Grandlaunay. Cet établissement se consacre à l’étude de l’Islam par la recherche, l’analyse philologique et la mise à disposition de textes arabes médiévaux (antérieurs à l’an 1000), profanes ou religieux. Il a créé une bibliothèque, une revue, accueille une trentaine de chercheurs et organise des séminaires et des colloques sur des sujets très pointus. L’objectif des pères est de répandre une compréhension de l’intérieur de l’Islam. Une contribution importante au dialogue et à la compréhension entre deux cultures et religions.

Déjeuner à la résidence de France autour de l’ambassadeur André Parant et de son épouse, avec Olivier Plançon, Jérôme Baconin, conseiller économique, Gaëlle Letilly, directrice adjointe de l’AFD, et Marie-Annick Urvoy.
Nous faisons le point sur la situation économique en Égypte, à la suite de la dévaluation de la livre égyptienne au mois de novembre dernier. Les finances publiques se sont détériorées ces derniers temps, avec toutefois une amélioration récente) avec 4 facteurs : les revenus du canal souffrent du ralentissement du commerce mondial, la chute de l’activité touristique, celle des transferts des travailleurs émigrés, la situation pétrolière. L’Égypte est sous contrôle du FMI pour situation financière détériorée et met en œuvre un plan de rétablissement de ses comptes (espérons qu’il soit raisonnable et permette à l’Égypte de retrouver la croissance économique). Une augmentation des subventions aux produits de première nécessité est prévue.
Enfin, les pays du Proche orient ont fourni une aide financière importante à l’Égypte à partir de 2011, lui permettant de garder la tête hors de l’eau.

L’après-midi visite du site industriel des laboratoires Sanofi avec son directeur Alexis Moyrand. Nous visitons l’unité de conditionnement de certains produits en ampoule et faisons le point sur la protection des droits de propriété industrielle et sur la lutte contre les contrefaçons.

Le soir dîner avec des représentants des milieux économiques : Hassan Behnam, directeur général de la chambre de commerce et d’industrie française en Égypte, Saïd Hanafi (MHR Partners), Hamid Khoury (Colas Rail), Gérard Charles (Servier), ...
Nous évoquons les conditions d’investissement dans le pays, les difficultés liées à la bureaucratie, ...

Mardi 4 avril

Avec Marianick Urvoy, nous nous rendons à Alexandrie. Nous visitons, sous la conduite de Patricia Rifa, le Centre d’Études Alexandrines qui est une unité de recherche archéologique du CNRS dirigée par Marie-Dominique Nenna. Installé dans une magnifique forteresse ottomane, le centre reçoit des pièces archéologiques de toute l’Égypte, les identifie, les restaure et les met à la disposition des chercheurs. Il a en particulier une série de mosaïques de toute beauté.

Déjeuner au consulat général de France à l’invitation du consul général Nabil Hajlaoui.
Y participent : Ayman Badawy (Lotus Construction, CCI française en Égypte), Rémy Diebolt (Ditem), Taysir Bahig (Rochem).

Nous nous rendons ensuite à la Bibliotheca Alexandrina. Nous y rencontrons des militantes de Français du Monde Alexandrie puis sous la conduite de Walid Samy visitons une partie de ce monument à l’Histoire et à la pensée humaine.

Retour au Caire et dîner avec le consul général, Didier Vendôme, chef de chancellerie et Jean-Christophe Larose, consul adjoint chargé des visas.
Départ pour Paris.

Ajouter un Commentaire