19 mars 2018

Accueil par M. Emmanuel Cohet, notre ambassadeur à l’Île Maurice.

En fin d’après-midi, nous faisons une réunion pour les membres d’En Marche Maurice et de Français du Monde : nous faisons le tour des questions pour la communauté française (8000 inscrits, 15000 probablement en réel), transports scolaires, Accès à la CFE (voir la récente modification), ...

Le soir je fais une conférence que « les perspectives de l’Union européenne » à l’Institut Français avec une cinquantaine de participants et un bon débat qui s’en suit.

Le 20 mars

Entretien avec la présidente de l’Assemblée nationale, Mme Maia Hanoomanjee avec laquelle nous parlons de la coopération entre les pays de l’Océan indien et en particulier avec le Département et la Région de la Réunion. Elle souhaite qu’une coopération parlementaire « Océan indien » soit mise en place. Elle nous explique la dureté de la vie politique et le fait que Maurice soit encore loin de la parité hommes-femmes.

Déjeuner consacré aux questions économiques avec des représentants d’entreprises françaises et mauriciennes organisé par le service économique de l’ambassade.
La Chambre de commerce franco-mauricienne et le Centre des jeunes dirigeants sont également là. Nous faisons un tour de table qui montre que Maurice est très accueillante aux investisseurs étrangers. Le climat des affaires y est positif. Maurice fait des efforts pour être un « pont » entre l’Inde et les pays africains en matière d’investissement.
Un problème toutefois à signaler : la faible protection des titres de propriété intellectuelle.

Visite à la société Orange Mauritius où nous rencontrons M. Erwan Ritchen son directeur général. C’est une entreprise de 800 personnes, bientôt 1000 dans différents domaines comme la cybersécurité, les centres de vidéoconférences, le traitement des données, le cloud, ... Elle semble rencontrer un grand succès.

Rencontre avec M. Nandcoomar Bodha, Ministre des infrastructures avec qui nous évoquons un certain nombre de grands contrats dans les domaines de l’eau, du BTP et du transport. Nous parlons aussi des célébrations du cinquantième anniversaire de l’Indépendance dont le ministre a présidé l’organisation.

Le soir, réception de la communauté française et des milieux d’affaire par M. l’Ambassadeur et par la Présidente de la Chambre de commerce Franco-mauriciennne. C’est l’occasion pour moi de rencontrer les responsables d’associations françaises et plusieurs chefs d’établissements scolaires.

Le 21 au matin rencontre avec M. Jean-Jacques Maizaud, consul, qui me présente la communauté française composée de Français installés depuis longtemps (l’île est devenue britannique à l’époque napoléonienne), de Français expatriés et de Français de passage. Un nombre croissant de Français, plutôt prospères. On doit noter tout de même, une montée des situations sociales difficiles avec une cinquantaine d’allocations et 380 bourses. Le taux de base social a été diminué de 10€ et la dotation pour les aides exceptionnelles baissée de 9000 à 5000€.

Commentaires   

#1 BARTHE-DEJEAN 22-03-2018 08:24
Pour sa part, la délégation de Français du Monde Ile Maurice a été ravie de rencontrer le Sénateur Yung à cette occasion et de pouvoir ainsi partager avec lui la situation des français nationaux et bi-nationaux à l'Ile Maurice. Nous le remercions vivement pour la bienveillante écoute dont il a fait preuve à notre égard et souhaitons pouvoir à nouveau profiter de sa prochaine venue parmi nous. VBD