Arrivée à Tunis Carthage et accueil par M. Bernard Gendronneau, consul général adjoint, M. Francis Gaetti, conseiller consulaire et M. Paul Memmi, référent d’En Marche. Nous déjeunons à Gammarth pour faire le point de la préparation du programme. Francis Gaetti m’accompagnera dans toutes les visites.

Le soir dîner à la Résidence de France à La Marsa avec notre ambassadeur, M. Olivier Poivre d’Arvor, et une dizaine de convives représentant la communauté française de Tunisie, dont deux de nos élus consulaires. Dans le magnifique cadre de ce vieux palais beylical, construit vers 1800, nous faisons le point sur la situation politique tunisienne, sur les alliances possibles au Parlement pour construire une majorité et sur les candidats potentiels à la prochaine élection présidentielle (d’ici un an).

Le 12 octobre

Petit déjeuner consacré aux questions économiques avec MM Gilles Chausse, directeur de l’AFD, Laurent Viguié, ministre-conseiller, Franc Sécula, ministre conseiller pour les affaires économiques, Christophe Peyron, directeur Expertise France, Selim Gritli, conseiller export Business France.
Nous faisons le point sur la situation économique de la Tunisie, avec une croissance moyenne (2 à 3%), une dévaluation permanente du dinar et un important manque de liquidités pour financer les entreprises. La Tunisie est en train de changer son modèle économique qui était basé sur les entreprises offshore soumis à une faible fiscalité et exportant leur production, le marché intérieur étant protégé, peu compétitif et modeste (11millions de consommateurs).
La France est de loin le premier partenaire économique et commercial, même si la concurrence est rude avec des pays comme la Chine, l’Italie, la Turquie, ... À cet égard un nouvel accord de libre-échange ( ALECA) entre la Tunisie et l’Union européenne devrait se mettre en place mais tarde.
L’AFD est présente dans plusieurs secteurs comme l’agriculture, l’eau et l’assainissement, le développement urbain. Elle comptabilise 2 milliards d’euros d’engagements et porte un projet Tunisie 2020 qui doit développer les plans d’investissements ces prochaines années. C’est aussi l’occasion de regarder comment se met en place le nouveau dispositif de soutien aux exportations ainsi que la collaboration entre Expertise France et l’AFD.

Un peu plus tard, visite du Consulat général, du nouveau service des visas installé dans de nouveaux locaux et une réunion avec les chefs de service (visas, affaires sociales, communauté française).

Déjeuner au restaurant « Fondouk El Attarine » avec le consul général adjoint, les élus consulaires et les chefs de service du consulat.

À 15h, entretien avec l’attaché de défense, le Colonel Guillaume Bailleux de Marisy.
Nous avons une coopération importante sur le plan militaire avec la Tunisie dont l’armée est nouvelle. En particulier, le volet formation est considérable. De même un soutien fort est apporté aux forces spéciales. Les États-Unis et l’Allemagne sont engagés avec les forces tunisiennes pour contrôler la frontière avec la Libye, lieu de tous les passages.

En fin d’après-midi, Francis Gaetti et moi-même tenons, au consulat, une permanence consulaire pour les concitoyens de notre communauté.

Le soir dîner avec notre ami Gilles Pargneaux, député européen En Marche, élu du Nord ainsi qu’avec les organisateurs du colloque Europe.

Le 13 octobre

Colloque Europe et rencontres citoyennes à l’Institut français
Nous nous inscrivons dans les rencontres citoyennes lancées par Emmanuel Macron et qui se déroulent dans les différents pays européens et hors Europe.
L’idée est d’ouvrir un débat avec nos concitoyens (et autres) sur leurs critiques, leurs espérances, leurs propositions en matière de construction européenne.

Pour finir, dîner avec les amis d’En Marche Tunisie.

Ajouter un Commentaire