Par une décision en date du 25 janvier dernier, le Conseil d’État a saisi la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) d’une question préjudicielle relative à l’assujettissement aux prélèvements sociaux des revenus du capital perçus par les personnes affiliées au régime de sécurité sociale d’un pays tiers à l’Union européenne autre que la Suisse ou les États membres de l’Espace économique européen (EEE).

Vivre à l’étranger, seul ou en couple, en tant qu’étudiant ou chef d’entreprise, en tant que retraité ou en vacances, a de nombreuses incidences juridiques. Le Guide juridique des Français à l’étranger du Conseil supérieur du notariat est un document précieux et très documenté de 85 pages pour se renseigner et agir en conséquence.

Durant le quinquennat qui vient de s’écouler, le Gouvernement a mis un point d’honneur à simplifier. En tout, ce sont plus de 200 mesures qui ont été prises pour faciliter la vie quotidienne des entreprises mais également celle des particuliers, et par conséquent celles des Français expatriés à l’étranger. Il s’agissait d’établir une relation de confiance entre l’administration et ses usagers afin que tout le monde puisse optimiser son temps et faire des économies.

Par une décision en date du 15 décembre dernier, le Conseil d’État a renvoyé au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) relative à l’assujettissement à la contribution sociale généralisée (CSG) des revenus du patrimoine perçus par les non-résidents affiliés au régime de sécurité sociale d’un pays tiers à l’Union européenne.

À l’occasion de la discussion du projet de loi de finances rectificative pour 2016, le Sénat a adopté, à mon initiative, un amendement visant à supprimer les doubles impositions subies par certains retraités fiscalement domiciliés en France qui perçoivent une pension de source allemande.