Christian Job, notre ambassadeur aux Comores, nous accueille à Moroni, sur la plus grande des trois îles de l’archipel, et nous rappelle le contexte des délicates relations entre la France et les Comores. Lors du referendum de 1974 décidant l’indépendance des Comores la quatrième île, Maiotte, a voté son maintien dans le giron français, ce qui a été accepté par la France, contrairement à la règle tacite suivie depuis 1945 par les puissances ex coloniales : ne pas modifier les frontières d’un Etat colonisé accédant à l’indépendance. Il s’en suit chaque année, à la demande de la Fédération de Comores, une mise en cause régulière de la France devant l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Arrivé de Taïwan samedi 20 octobre et accueilli à l’aéroport de Mumbaï (Bombay) par Laure O’Neill, consule, et Pascal Chazot, notre candidat ADFE à l’élection partielle AFE.

Le lendemain nous recevons au restaurant Indigo la communauté française du sud de la ville pour nous présenter et parler des problèmes de la vie expatriée. Nous rencontrons ainsi une vingtaine de nos compatriotes.

Accueilli à mon arrivée par Elisabeth Barbier, Ambassadrice de France, Christine Auclair, conseillère AFE, et Jean Luc Wasse, premier secrétaire de la section PS, nous avons été reçus pour un dîner à la résidence avec Nicole Ameline, ancien ministre, représentante de la France au BIT et ambassadrice en mission chargée des questions sociales et de la parité.