Le 12 juillet 2007, je me suis entretenu avec M. Frédéric ALADJIDI, directeur de la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), et M. Stéphane SCHTAHAUPS, chef du bureau des personnels d’encadrement, au sujet du reclassement professionnel des « fonctionnaires » français des Nations Unies. Cette rencontre faisait suite à la réunion du 23 mai avec les responsables de la Mission des fonctionnaires internationaux (ministère des affaires étrangères).

4 janvier, Tananarive

Entretien avec Jean-Marc Châtaignier, ambassadeur, en compagnie de Jean-Daniel Chaoui, Conseiller à l’AFE et Pascal Farines, président de FDM-Madagascar. Sont évoquées la crise politique qui paralyse le pays depuis plus d’un an, les perspectives de solutions qu’offrent les élections législatives de mars, et les conséquences économiques désastreuses de cette crise à cause du gel des aides internationales (sauf celles de la France) et la fermeture d’entreprises.

TAGS:

Le 28 janvier, j’ai rencontré M. Jean-Yves HOCQUET, directeur du Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (CLEISS).

Cet établissement public administratif a été créé en 1959 (voir l’intervention que j’avais prononcée à l’occasion du 50ème anniversaire du CLEISS, le 9 octobre 2009). Il est financé par les organismes de sécurité sociale (ACOS, CNAM, etc.) et son budget s’élève à 9 millions d’euros. Il emploie 122 personnes, dont la moitié sont des contractuels. M. HOCQUET m’a indiqué que le « turn-over » au sein du personnel est relativement important car la rémunération des agents est faible, y compris si on la compare à celle des autres agents du secteur public.

Après quelques péripéties dues au mauvais temps et à la neige, j’arrive finalement à Turin où je retrouve Armanda Miranda et Dominique Depriester, conseillers AFE pour l’Italie. Une première rencontre autour de Mme Véronique Vouland-Aneini, Consul général de France, me permet de rencontrer les représentants de plusieurs associations françaises de la région : Mme Agnès Vitellaro, Association des Français du Piémont et de la Vallée d’Aoste ; M. Philippe Chapalain, conseiller du commerce extérieur ; M. Marc Hohenadel, président de l’ADFE.

J'avais interrogé le ministre des affaires étrangères et européennes sur les difficultés des Français résidant à Taïwan pour enregistrer un PACS. Sa réponse ci-dessous après ma question est malheureusement décevante, car à priori le cadre contraint auquel il fait référence a été fixé par le ministère qui pourrait donc l'élargir, ce qui n'est qu'une question de volonté politique.

Lors d’une récente visite à Bamako, Marie Hélène Beye m’avait fait visiter le centre Sabatisso qui forme des jeunes maliens et franco-maliens aux métiers du textile (pour les filles) et du bâtiment (pour les garçons). J’ai fait la connaissance de Sissoko Djénéba Damba, jeune femme dynamique et fondatrice du centre. Elle m’envoie des photos de l’internat qui vient d’être construit avec les dons que nous avons pu faire parvenir. Quelques donations supplémentaires sont espérées pour acheter le mobilier (lits, tables, chaises) et terminer les travaux.

J'avais écrit à Mme Michèle ALLIOT-MARIE le 10 novembre dernier afin d’attirer son attention sur les difficultés rencontrées par certains ressortissants français pour exercer au Japon leurs droits parentaux après un divorce d’avec un ressortissant japonais. Vous trouverez ci-dessous sa longue réponse.