Vous trouverez ci-dessous la lettre collective envoyée par le collectif enseignement Madagascar, composé de parents, enseignants et conseillers AFE, et un certain nombre de sénateurs représentant les Français établis hors de France. L'ont signé Richard Yung, Claudine Lepage, Louis Duvernois, Christophe Frassa, Monique Cerisier-ben Guiga, Xavier Desplanques (au nom du collectif), Jean-Daniel Chaoui et Robert del Picchia.

Madame la Directrice de l’AEFE
Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger
PARIS

Le 8 mars2011,

Madame la Directrice,

Les signataires ont l’honneur de porter à votre connaissance les faits suivants :

  • Considérant l’annonce récente faite par la direction de 1’AEFE d’un certain nombre d’évolutions très substantielles risquant d’entraîner à très court terme la fermeture des niveaux lycées de deux établissements sur quatre à Madagascar, et le dé conventionnement d’autres écoles de province, ceci sans aucune concertation préalable avec la communauté éducative ;
  • Considérant qu’il existe à Madagascar, pour un dialogue constructif, un collectif regroupant les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves, les associations des Français à l’étranger, et les deux Elus AFE résidant à Tananarive ;

Les signataires demandent en conséquence que :

  1. soient suspendues immédiatement toutes les décisions annoncées de fermeture du lycée de Fianarantsoa puis de Diego Suarez ainsi que celles relatives au dé-conventionnement des écoles de province ;
  2. soit engagé un dialogue avec le collectif pour réfléchir sur les évolutions immédiates nécessaires du réseau, en particulier sur la remise à disposition du réseau AEFE des postes administratifs créés ces dernières années au sein de l’EGD de Tananarive ;

En vous remerciant pour l’étude de ces demandes et souhaitant que votre réponse pourra apaiser les craintes de l’ensemble du réseau des écoles de Madagascar, nous vous prions de croire, Madame la Directrice, aux assurances de notre distinguée considération.

TAGS:

Ajouter un Commentaire