Saisi à plusieurs reprises, comme mes collègues, sur le projet de déconventionnement du Lycée Franco-Mexicain de Mexico, j’ai envoyé le 27 janvier 2014, avec mes collègues Jean-Yves LECONTE et Claudine LEPAGE, la lettre ci-dessous à Mme Hélène FARNAUD-DEFROMONT, directrice de l’Agence pour l'enseignement français à l’étranger.

Sur le même sujet, vous pouvez lire le communiqué commun des syndicats d'enseignants, de la FCPE et de Français du Monde - ADFE en cliquant ici.

 


Madame la Directrice,

Nous avons pris connaissance du communiqué commun de l’AEFE, de l’Ambassade de France au Mexique et du Lycée Franco-Mexicain, daté du 23 janvier 2014 et qui annonce la signature d’un protocole entre le délégué de la direction de l’AEFE et le Lycée Franco-Mexicain, en présence de Mme Élisabeth Beton-Delègue, Ambassadeur de France au Mexique.

Nous avons par ailleurs été saisis par le SNUipp hors de France qui s’inquiète de la rupture de la convention actuelle qui lie l’établissement à l’Agence et des conséquences que cela aura pour l’avenir du lycée, les usagers et les personnels. Il y a notamment une inquiétude sur la perte du statut d’expatrié et de résident qui pourrait entraîner la précarisation de la situation des personnels et des diminutions de salaires ainsi que sur la situation des droits fondamentaux et syndicaux des personnels.

Les dernières informations que nous avions, les uns et les autres sur le dossier, semblaient indiquer que l’AEFE s’opposait un déconventionnement, nous nous étonnons donc de la signature de protocole et que les conditions qui avaient été proposées par le Président du Comité des directeurs du Lycée aient été apparemment toutes acceptées.

Nous nous demandons donc si toutes les solutions alternatives ont bien été envisagées, notamment celle d’un passage du Lycée franco mexicain à une gestion directe par l’AEFE.

Dans l’attente de votre réponse, nous prions de croire, Madame la Directrice, en l’expression de notre haute considération.

Ajouter un Commentaire