Le 20 mars, à l’occasion de la journée internationale de la Francophonie, le Président de la République a présenté la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme.

Cette stratégie comprend 33 mesures pour apprendre, communiquer et créer en français. L’objectif est de « faire du français, qui est déjà la cinquième langue la plus parlée sur la planète et dont les locuteurs sont de plus en plus nombreux, l’une des grandes langues-monde de demain et un atout dans la mondialisation ».

Le français, deuxième langue la plus apprise dans le monde (près de 125 millions d’élèves et environ 900.000 professeurs de français à l’étranger), est la deuxième langue d’information internationale dans les médias, la troisième langue du monde des affaires et la quatrième langue d’Internet. Il est une langue de travail d’importance majeure dans l’ensemble des organisations internationales. Partagé par 274 millions de personnes dans le monde, le français est, avec l’anglais, la seule langue présente sur les cinq continents.

Le Chef de l’État souhaite notamment conforter le réseau des lycées français et lui permettre de répondre de façon nouvelle à la demande croissante d’éducation française.

Fort de près de 500 établissements et de 350.000 élèves, le réseau des lycées français, piloté par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), est la colonne vertébrale de notre offre d’enseignement dans le monde. Ce réseau sera consolidé et dynamisé, pour garantir sa pérennité et répondre à la demande croissante d’enseignement français à l’étranger. En développant en particulier les établissements « partenaires », l’objectif est de doubler le nombre d’élèves accueillis au sein du réseau scolaire français d’ici à 2030. Des pôles régionaux de formation (Mexique, Liban, etc.) seront créés pour former les nouveaux enseignants. En s’appuyant sur la réforme du baccalauréat à la session 2021, le ministère de l’éducation nationale travaillera à la mise en place d’un baccalauréat international, qui puisse correspondre à un véritable diplôme international francophone et qui renforcera l’attractivité de nos lycées à l’étranger.

Emmanuel MACRON souhaite également donner une impulsion nouvelle à l’enseignement bilingue francophone.

Les filières bilingues francophones sont très demandées à l’étranger. Pour accompagner leur développement - création d’un fonds spécifique, mise à disposition de ressources pédagogiques, mobilités d’enseignants - la mission de l’AEFE en la matière sera renforcée. L’objectif est qu’en 2022 le réseau des écoles proposant des sections bilingues francophones de qualité (LabelFrancÉducation) regroupe 500 établissements, contre 209 actuellement.

Vous trouverez, ci-dessous, un extrait du discours du chef de l’État.

La France dispose aujourd’hui de 500 établissements dans le monde accueillant 350.000 élèves. C’est la colonne vertébrale de notre offre d’enseignement à travers le monde. Il sera consolidé, dynamisé pour garantir sa pérennité et répondre à la demande croissante. Les moyens seront maintenus. Le ministre, à l’été, proposera une stratégie pour mieux associer le secteur privé et je veux ici remercier tous les États qui accompagnent dans ce travail. […]

Nous allons aussi développer les établissements partenaires avec l’objectif de doubler le nombre d’élèves accueillis au sein du réseau scolaire français d’ici à 2025. Des pôles régionaux de formation seront créés pour former les nouveaux enseignants, par exemple, au Mexique ou au Liban. Et partout où je passerai, je poursuivrai de manière méthodique des stratégies partenariales qu’avec le ministre et le secrétaire d’État à la Francophonie, nous conduisons inlassablement qui consistent à nouer des partenariats pour que dans les systèmes éducatifs de chacun des pays, le français soit davantage et mieux enseigné, que nous puissions aider à ces investissements, mais qu’ils soient choisis par chacun de ces pays.

En dehors même de nos établissements, les filières bilingues francophones sont en effet très demandées à l’étranger, du Lafayette Academy de New York jusqu’au lycée Guangming de Shanghai en passant par le 18ème lycée de Zagreb. Pour accompagner leur développement, la mission de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger en la matière sera renforcée. L’objectif est qu’en 2022, le réseau des écoles proposant des sections bilingues francophones de qualité portant le label FranceÉducation regroupe 500 établissements contre les quelque 209 actuellement.

Vous pouvez lire l’intégralité du discours en cliquant ici.

Le dossier de presse est disponible ici.

Ajouter un Commentaire