Le 17 mars, le Gouvernement a pris, d'une part, un arrêté suspendant le vote électronique pour les élections législatives à l'étranger et, d'autre part, un arrêté fixant au 14 avril la « date limite de réception des demandes des électeurs, formulées auprès de l'ambassadeur ou du chef de poste consulaire, visant à recevoir le matériel de vote leur permettant de voter par correspondance sous pli fermé au premier tour et, le cas échéant, au second tour à l'occasion du prochain renouvellement général de l'Assemblée nationale ».

Voir aussi Vote par procuration ou par correspondance

Ajouter un Commentaire