Au 31 décembre 2017, le nombre d’inscrits au registre des Français établis hors de France s’élevait à 1.821.519, soit une progression de 2.2% par rapport à 2016.

Selon le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, « cette augmentation est inférieure à la tendance moyenne d’accroissement de la communauté française à l’étranger au cours des dix dernières années, à savoir une croissance annuelle moyenne de 3,24% ».

Le nombre réel d’expatriés est estimé entre 2 et 2,5 millions. En effet, l’inscription au registre n’étant pas obligatoire, nombre de nos concitoyens ne se font pas connaître des services consulaires, en particulier ceux qui résident en Europe et en Amérique du Nord. « À titre de comparaison, les autorités italiennes dénombrent un peu plus de 5 millions d’inscrits sur leur registre consulaire et les autorités britanniques estiment à environ 5,5 millions le nombre de détenteurs de passeports britanniques établis à l’étranger ».

Les cinq premiers pays d’accueil de la communauté inscrite au registre restent les mêmes que les années précédentes, avec dans l’ordre la Suisse (187.232), les États-Unis (163.699), le Royaume-Uni (147.506), la Belgique (127.558) et l’Allemagne (116.388).

Parmi les treize pays comptant plus de 30.000 inscrits figurent « tous les grands voisins de la France, des pays aux forts liens historiques et culturels (Maroc, Algérie, Israël et Canada) et les deux premières économies du monde (Chine et États-Unis) ». De plus, 61% de la communauté française inscrite réside dans l’un des pays du G20.

La population immatriculée se répartit géographiquement comme suit :

  • 1ère circonscription électorale (Canada, États-Unis) : 267.501 inscrits (+3,1% par rapport à 2017)
  • 2ème circonscription électorale (Amérique latine) : 102.018 inscrits (+0,9%)
  • 3ème circonscription électorale (Europe du Nord) : 182.609 inscrits (+5,3%)
  • 4ème circonscription électorale (Benelux) : 189.561 inscrits (+2,2%)
  • 5ème circonscription électorale (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) : 113.169 inscrits (+1%)
  • 6ème circonscription électorale (Suisse, Liechtenstein) : 187.232 inscrits (+4,2%)
  • 7ème circonscription électorale (Europe centrale et orientale) : 151.131 inscrits (-0,3%)
  • 8ème circonscription électorale (Europe du Sud, Turquie et Israël) : 139.720 inscrits (+1,6%)
  • 9ème circonscription électorale (Afrique de l’Ouest) : 175.863 inscrits (+2,7%)
  • 10ème circonscription électorale (Afrique de l’Est, Moyen-Orient) : 158.283 inscrits (-0,02%)
  • 11ème circonscription électorale (Asie, Océanie) : 154.432 inscrits (+1,3%)

La répartition par genre est stable par rapport aux années précédentes. « Avec 50,1% de femmes parmi les inscrits au registre en 2017, la population française établie à l’étranger est légèrement moins féminisée que la population française métropolitaine, qui compte 51,5% de femmes. Il existe cependant des différences selon les zones géographiques. Ainsi, les femmes sont toujours moins présentes en Asie-Océanie (42,2%) et plus présentes dans les États membres de l’Union européenne (53,4%) ».

Enfin, on note une stabilité de la structure par âge de la communauté française établie à l’étranger : 34% des inscrits ont moins de 25 ans quand 51% ont entre 25 et 60 ans et 15% plus de 60 ans.

Ajouter un Commentaire