Paul Graf vient de nous quitter après une longue et pénible maladie.

Paul Graf et François HollandeJe l’avais revu à plusieurs occasions et eu au téléphone récemment. Il se battait avec un grand courage. C’était un homme de grande autorité morale, un « juste », un homme de bien.
Sa vie et sa connaissance de pays aussi divers que l’Algérie dont il était originaire, l’Iran où il habitait, témoignent de son engagement pour les valeurs humanistes.
Il prenait très à cœur son mandat de conseiller à l’AFE pour la circonscription de New-Dehli et suivait de près nos travaux. Il avait su dominer les ressentiments, défendre la paix et l’amitié entre tous les hommes quelque soit leur religion, leur origine, leur histoire.
Je me souviens des réunions dans sa belle maison de Téhéran où se femme et lui rassemblaient toute la communauté française et des amis iraniens. Il nous laisse un exemple certes difficile à suivre mais de haute portée.

À sa femme douloureusement touchée, à ses enfants, aux siens, j’exprime mes sentiments de mémoire et de sympathie les plus profonds.

Commentaires   

#2 le Corre 05-05-2013 08:10
Je me souviens de cet homme qui attachait beaucoup d'importance à l'école française de Téhéran.
#1 cyrille 07-12-2012 18:28
Bonjour,

J'ai bien connu Paul Graf de 2007 à 2011 où j'ai aussi vécu en Iran.
J'ai parlé avec lui la dernière fois le 14 juillet 2011 à l'ambassade de France de Téhéran, lors du rassemblement annuel en ce lieu.

Lui faisant remarqué timidement qu'il avait beaucoup minci et ignorant totalement sa maladie, il m'avait avoué se battre contre celle-ci depuis septembre 2010. Le corps médical lui prédisait ne pas passer décembre 2010.
Il s'est tout de même bien battu..

Un homme très intéressant, pondéré et d'une grande dignité. Avec Nicole ils vivaient en Iran depuis 1998 si je me souviens bien.
Il était né en 1943 me semble t il....

Ainsi va la vie.