Je ne suis pas un ami des deux populistes démagogues anti européens qui gouvernent l’Italie. C’est un crève-cœur de voir ce beau pays si attachant, si riche, fondateur de l’Europe des Six s’aligner sur la Hongrie d’Orban ou sur la Pologne.

En Marche a eu la bonne idée d’organiser à Tours ses journées parlementaires (Assemblée nationale et Sénat) ces 9 et 10 septembre. Cela a permis à de nombreux élu(e)s de découvrir notre capitale régionale et de goûter à notre gastronomie dès le dimanche soir.

Hier à sa résidence d’été de Chequers, Mme Theresa Mai a repris la main en imposant sa discipline à tous les ministres de son Cabinet, à commencer par les Brexiters comme Boris Johnson. Au coin, comme des petits garçons, toute « grande gueule » qu’ils soient !