Jean-Luc Mélenchon réitère son souhait de mettre en place un « impôt universel » afin de lutter contre l’évasion fiscale. S’inspirant paradoxalement du modèle américain, le candidat du mouvement « la France insoumise », propose de créer un impôt basé sur la nationalité qui conduirait à la taxation des Français établis hors de France faiblement imposés dans leur pays d’accueil.

La position de Trump si favorable à la Russie et amicale (en apparence) à Poutine surprend de prime abord. Le nationalisme, l’isolationnisme de Trump pourraient conduire à penser qu’il soit hostile à la Russie, l’ancien adversaire de la guerre froide et qu’il ait une ligne ferme vis-à-vis de Poutine. Comme on le voit, il n’en est rien, du moins pour le moment.

Le vainqueur des primaires de la droite aurait-il attrapé un rhume…du cerveau ? Dans une tribune publiée dans le Figaro, François Fillon précise que son programme « ne consiste nullement à privatiser l’Assurance-maladie, mais à sauver son caractère universel en responsabilisant les assurés ». Marisol Touraine ne sait plus quoi penser. Et elle n’est pas la seule à se trouver confuse face à l’ambigüité de la position de François Fillon. Schizophrénie, recul stratégique ou véritable capacité d’écoute ?

Quoiqu’en disent ses détracteurs – avides de la moindre faille favorisant le lynchage – François Hollande a, comme il l’avait promis, inversé la courbe du chômage avant la fin de son mandat à l’Élysée. En effet, durant l’année qui s’est écoulée, ce sont 101 300 personnes qui ont quitté Pôle Emploi et retrouvé le chemin du travail. Pour l’Insee, cela correspond à une diminution du taux de chômage de 0,4 point. Il s’agit là de la plus forte baisse du chômage jamais enregistrée depuis mai 2008.

Dimanche dernier, 60% des électeurs de la primaire de droite, entre autres, ont donné leur soutien à François Fillon pour l’élection présidentielle de 2017. Mais comment la vie quotidienne des Français serait-elle impactée si, dans la soirée du dimanche 7 mai 2017, le visage de François Fillon surgissait sur nos écrans de télévision ? Que se passerait-il les jours et les mois d’après ? Aperçu du changement apporté par le candidat de droite, avec ses propositions qui, bien que parfois absurdes, sont bien réelles.