hémicycle

L’actualité du parlement – Sénat et Assemblée nationale – est particulièrement riche. La réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 en a accéléré le rythme. Le gouvernement ne nous laisse pas le temps de débattre sereinement et nous restreint souvent au rôle de chambre d’enregistrement, comme l’a montré l’exemple de la loi sur les retraites. Un bémol cependant, il fait trainer certains textes afin de leur assurer une certaine couverture médiatique, c’est le cas notamment des lois relatives à la sécurité, ainsi que celles relatives à l’immigration.

Cette course perpétuelle n’empêche pas d’avoir envie de commenter cette actualité parlementaire agitée, vous trouverez ici mes articles sur ce point.

Ce matin, au Sénat, audition du nouveau Secrétaire d’État aux affaires européennes, Pierre Lellouche. C’est un homme jeune, dynamique et qui connait ses dossiers. Il est de plus sympathique, ce qui le rend différend de son prédécesseur, Bruno Le Maire qui faisait assez  maître d’école. Sans doute est ce parce qu’il s’est frotté, à plusieurs reprises, au suffrage universel dans le Ixième, même si c’est sans succès contre l’ami Jacques Bravo (maire PS du IXème).

D’après le Figaro du 31 août, le gouvernement aurait l’intention de remettre en cause, voire de supprimer, la disposition du projet de loi pénitentiaire qui prévoit que les peines inférieures à deux ans – au lieu de un an actuellement – devront être soumises au juge d’application des peines pour aménagement (semi-liberté, placement à l’extérieur, placement sous surveillance électronique, fractionnement).

Les 21 et 22 juillet, j’ai participé au débat sur le travail dominical. Malgré l’opposition de la gauche sénatoriale, la proposition de loi réaffirmant le principe du repos dominical et visant à adapter les dérogations à ce principe dans les communes et zones touristiques et thermales ainsi que dans certaines grandes agglomérations pour les salariés volontaires a été adoptée avec seulement 6 voix d’écart par les sénateurs de la majorité.