La campagne régionale en Île-de-France prend mauvaise allure avec les attaques mensongères, racistes et ad hominem contre le candidat tête de liste du PS dans le Val-d’Oise – Ali Soumaré – même si aujourd’hui ces attaques fomentées par l’UMP lui reviennent brutalement comme un boomerang et accélèrent sa perte d’influence. Cela entraine le cortège habituel de règlements de comptes internes.

regions

L’UMP devrait envisager d’exclure le maire de Franconville – Francis Delattre – comme la direction du PS a eu le courage de le faire pour Georges Frêche.

Soyons prudents pour ces élections régionales. Les sondages qui donnent de très bons résultats pour le PS – y compris dans la région Centre où une opération d’intoxication présente Hervé Novelli (UMP) comme vainqueur, alors que les sondages montrent que le PS devrait être à 52-53% – risquent de démobiliser notre électorat, alors même que le taux d’abstention risque déjà d’être élevé. Au contraire, mobilisons nous davantage.

Enfin, concernant tout le buzz politique qui est fait autour de la nomination de Michel Charasse au Conseil constitutionnel et de Didier Migaud à la Cour des comptes, il faut le dire : les nominations n’ont d’autre signification politique que celle que leur prête Nicolas Sarkozy : « Voyez quel démocrate je suis ! ». En effet Michel Charasse a été exclu du PS il y a 2 ans. Quand à Didier Migaud, sa nomination est celle d’un haut – très haut magistrat – dont l’indépendance vis-à-vis du pouvoir politique doit être totale.

Ajouter un Commentaire