Ce n’est pas tout à fait une surprise pour un mouvement politique qui a fait élire un Président de la République et une majorité à l’Assemblée nationale dans les conditions que l’on sait. Il y a clairement adéquation entre les idées de renouvellement, de dialogue, de réformes sérieuses et d’Europe, et les Français. Ceci est vrai aussi chez les Français établis à l’étranger qui le vivent sans doute encore plus fortement.

La liste que La République En Marche présente est menée par Philippe Grangeon. Il se présentera bientôt à vous : c’est un des tout premiers fondateurs du mouvement, un des piliers de la campagne présidentielle. Il a été un des proches collaborateurs de Nicole Notat, Secrétaire générale de la CFDT puis dirigeant d’un grand groupe, Capgemini.

Il y a aura bien sûr des critiques sur le fait qu’il n’est pas « Français de l’étranger », ni élu consulaire. Ces arguments peuvent être compris mais ils ont leur limite. Il s’agit d’élire un parlementaire national qui vote la loi et contrôle l’action du Gouvernement, c’est donc sur ces questions-là qu’il faut d’abord l’interroger. Nous pensons tous qu’il est bon de varier les expériences professionnelles des élus : celle d’avoir dirigé un grand syndicat et une entreprise internationale ne me paraissent pas inutiles et lui donneront un regard nouveau sur les discussions que nous avons depuis tant d’années. Établir les liens entre les problèmes de nos compatriotes qui vivent à l’étranger et les solutions utilisées dans l’industrie et le syndicalisme devrait enfin être riche. J’ai rencontré Philippe Grangeon à plusieurs reprises. Il a la capacité d’apprécier les problèmes des Français à l’étranger, et par son passage à la CFDT, le sens du social.

La liste comporte en seconde place une élue de San Francisco, Sophie Lartilleux-Suberville, plutôt du centre, puis Marc Villard, Français du Monde, Président de l’Assemblée des Français de l’Étranger, un des plus expérimentés sur les questions relatives à l’expatriation.

Souhaitons que le vrai débat porte sur les valeurs politiques de la liste et de son engagement vis à vis du Président de la République et du Gouvernement et enfin, sur les propositions pour les Français établis hors de France.

Ce sera un vrai débat entre chacune des listes.

Ajouter un Commentaire