Hier après-midi 30 juin, j’ai participé à un séminaire de représentants des Français à l’étranger de La République En Marche (on dit « référents » dans la novlangue de LaREM).

Sur la représentation des Français à l’étranger, un projet se dessine qui ferait des conseillers consulaires en même temps des membres de l’Assemblée des Français à l’étranger. Leur nombre serait réduit à environ 350. Une conférence trimestrielle réunirait les parlementaires et le bureau de la nouvelle AFE et celle-ci se réunirait une fois par an.

C’est une proposition intéressante qu’il nous faut discuter. La question que je me pose est de savoir si tout cela est nécessaire. Nous demandons une telle réforme alors que les vrais problèmes des Français à l’étranger ce sont l’enseignement, la protection sociale, la sécurité, ...

Il faudrait de plus que cette réforme trouve sa place dans la réforme institutionnelle qui est en discussion devant le Parlement.

Ajouter un Commentaire