politique

Agitation à droite et préparation de notre contre-attaque à gauche, l’actualité politique ne manque pas de piquant.

Vous trouverez ici mes articles sur ce point.

Il semblerait que la durée du deuil national diminue au fur et à mesure que les attentats se multiplient. En effet, le lundi 26 mars, soit trois jours à peine après l’attaque ayant eu lieu dans l’Aude, fustigeant l’action du gouvernement en la matière, l’opposition s’est empressée de formuler plusieurs propositions relatives à la lutte contre le terrorisme.

Le vendredi 23 mars, Mireille Knoll, rescapée de la Shoah âgée de 85 ans, a été retrouvée morte à son domicile, le corps lardé de coups de couteaux. Bien qu’il reste des zones d’ombre, l’enquête a rapidement mis en évidence, le lundi 26 mars, le caractère antisémite de ce meurtre.

Initié il y a cinq mois suite au scandale de l’affaire Weinstein, le mouvement « Me Too » a relancé la lutte pour les droits des femmes à l’échelle mondiale. Mais certaines « bulles de régression » subsistent, pour reprendre l’expression de Christine Mauget, chargée des questions internationales au Planning Familial.

SNCF, chômage, formation … l’exécutif est décidemment sur tous les fronts. Je salue cet élan réformateur, cette volonté marquée d’aller de l’avant pour surmonter les blocages auxquels notre pays est confronté. Chacune de ces trois grandes réformes est en effet porteuse d’avancées essentielles pour permettre à notre modèle social de faire face au monde de demain

C’était l’une des décisions gouvernementales les plus attendues de la rentrée 2018. À l’issue du conseil des ministres de mercredi dernier Edouard Philippe a finalement tranché sur le sort réservé au projet d’aéroport du Grand Ouest. Jugeant que les conditions n’étaient pas réunies pour mener à bien ce projet, le premier ministre a annoncé que l’exécutif renonçait à autoriser la construction de l’aéroport mais optait plutôt pour un réaménagement des aéroports de Nantes, de Saint-Nazaire et de Rennes.