politique

Agitation à droite et préparation de notre contre-attaque à gauche, l’actualité politique ne manque pas de piquant.

Vous trouverez ici mes articles sur ce point.

Les résultats de l’élection législative partielle dans la quatrième circonscription du Doubs laissent un sentiment mitigé. Bien sûr, je me réjouis de la victoire du candidat socialiste qui a comblé son retard du premier tour sur la candidate FN en menant une campagne de terrain dans un contexte difficile et, il faut le rappeler, sans l’aide de l’UMP. Il ne faut toutefois pas céder au triomphalisme : la victoire est serrée et le niveau atteint par l’extrême droite très préoccupant.

Après deux jours d’une panique intense déclenchée par l’éviction surprise de son candidat à l’issue du premier tour de l’élection législative partielle dans la quatrième circonscription du Doubs, qui a porté les candidats du Front national et du Parti socialiste au second tour, l’UMP « appelle tous ceux qui se reconnaissent dans ses valeurs à exprimer leur double opposition en votant blanc ou en s’abstenant ».

Dans ses vœux aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi ce lundi 19 janvier, le président de la République a invité les partenaires sociaux à faire preuve de responsabilité afin d’être « à la hauteur de ce qui s’est produit dans le pays ». Cet appel n’a visiblement pas été entendu par les syndicats de patrons et de salariés qui ont une fois de plus fait la démonstration de leur immaturité dans les négociations en cours.

Qui ne peut comprendre la peur de la communauté des juifs de France après les attaques anti juives de ces derniers mois et après la prise en otage, significative, du super marché casher de la porte de Vincennes ? Comment trouver les mots pour leur dire que nous sommes tous victimes désignées de ces attentats comme le montrent les 12 morts de Charlie hebdo. Ne pas avoir peur, continuer à défendre nos valeurs, c’est ce que nous pouvons faire.