Quatre enquêtes en cours dont deux commissions parlementaires, qui peut affirmer que le gouvernement cherche à pousser la poussière de l’affaire Benalla sous le tapis ?

Toutes les conclusions, sanctions, propositions seront publiques et j’espère que cela aidera à ce que de pareils faits ne se reproduisent pas. Cela évitera peut être aussi que d’autres collaborateurs prennent une influence démesurée.

L’opposition cherche à exploiter le filon (et quel filon en or !), ce qui est normal. Elle demande l’audition du Président de la République devant les commissions parlementaires, paradoxe pour ceux qui comme les Insoumis, avaient refusé de se rendre à Versailles pour ne pas avoir à entendre le chef de l’État. Tout cela est jeu, prétexte mais malheureusement, la conséquence en est le blocage du travail législatif, à commencer par celui qui aurait dû se terminer sur la réforme institutionnelle. Chacun devra mesurer ses responsabilités en la matière.

En attendant la reprise de septembre, je souhaite à chacun et chacune de bonnes vacances d’été !

Commentaires   

#1 Michel Perin 30-07-2018 16:13
Bonsoir Monsieur Yung,
dans cette affaire d'Etat, il y a plusieurs questions: pourquoi ce Benalla a jouis d"une telle protection, un tel travail de garde du corps tres tres proche du couple Macro, alors qu'il n'a aucune formation professionnelle , aucun bagage intellectuel; qu'il a été recruté par belKacen franco-marocain comme lui pour la PS M.Aubry??