Drapeau européen

« La vieille Europe ; elle ne revivra jamais : La jeune Europe offre-t-elle plus de chances ? » Cette citation, pourtant ancienne, de Chateaubriand n’a jamais été aussi actuelle qu’aujourd’hui. Nous sommes à un moment clé où il faut prendre les bonnes décisions pour que l’Europe ambitieuse que nous appelons de nos vœux existe enfin.

Vous trouverez ici mes articles exposant ma vision de l’Europe.

Le 15 février, le parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg, s’est prononcé en faveur de l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada (CETA), qui avait été signé en octobre dernier. 408 députés ont voté pour, 254 ont voté contre et 33 se sont abstenus. Les eurodéputés français ont toutefois marqué leur différence puisque seulement 16 d’entre eux (sur 74) ont voté pour le texte. Le groupe de l’alliance progressistes des Socialistes et Démocrates – le deuxième du Parlement – a été particulièrement divisé sur ce texte. Je regrette la position des eurodéputés socialistes français, qui ont tous voté contre car pour ma part je pense que l’accord est globalement bon.