Drapeau européen

« La vieille Europe ; elle ne revivra jamais : La jeune Europe offre-t-elle plus de chances ? » Cette citation, pourtant ancienne, de Chateaubriand n’a jamais été aussi actuelle qu’aujourd’hui. Nous sommes à un moment clé où il faut prendre les bonnes décisions pour que l’Europe ambitieuse que nous appelons de nos vœux existe enfin.

Vous trouverez ici mes articles exposant ma vision de l’Europe.

Le Président du Conseil européen, Donald Tusk, a présenté en début de semaine une série de propositions pour un nouvel accord entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Alors que le compte à rebours est lancé jusqu’au 23 juin, date à laquelle pourrait se tenir le référendum britannique, Bruxelles se démène pour tenter de trouver une solution tant la possibilité du Brexit fait frémir. En effet, David Cameron a promis de défendre un maintien de son pays dans l’Union européenne à la seule condition que ses demandes concernant la future place que devra occuper le Royaume Uni dans une « Europe réformée » soient entendues.

Chahutée par son parti ces dernières semaines, Angela Merkel est parvenue à réaffirmer sa volonté de continuer à accueillir les réfugiés lors de l’ouverture du 28ème Congrès de l’Union chrétienne-démocrate (CDU). En prononçant un long discours d’une heure quinze portant intégralement sur cette question, il semble qu’elle ait retrouvé l’approbation de sa majorité, qui l’a ovationné pendant 10 longues minutes à l’issue de celui-ci.