La cérémonie au monument aux morts du 11 novembre est toujours un moment de grande émotion. Ce fût encore le cas ce matin dans mon petit village de Touraine : une petite pluie insistante, un vent d’ouest, 50 personnes et une vingtaine des petits de l’école. L’harmonie municipale joue la Marseillaise lors de la montée des couleurs, puis la sonnerie aux morts lorsque s’égrène la longue litanie des 35 « morts pour la France ».

Le Maire prononce une allocution qui évoque la paix promise, après ces massacres et la vie sacrifiée inutilement de ces millions d’hommes dans la boue, le froid, la maladie et les rats. 8 millions de morts plus des millions de blessés, d’orphelins, ...

La folie humaine sans limite au nom d’un nationalisme sans aucun fondement.

Si vous cherchez une bonne raison d’être pour une Europe unie, en voilà une !

Justement jeudi dernier, nous avons reçu la visite d’une délégation de MP de la chambre des communes, venue nous parler du Brexit.

Pour moi, moitié anglais, élevé en partie en Angleterre, c’est pathétique. Ces députés, dont certains sont pour et d’autres contre le Brexit, nous expliquent que les négociations sur l’ensemble des dossiers sera très complexe et longue (ah oui !) et donc qu’elles ne seront pas terminées pour de mois d’avril 2019 (date de sortie de l’Union) et qu’il faudrait une (longue) période de transition pour pouvoir les mener à bien. Coda : tout resterait comme avant pendant cette (aussi longue que possible) période de transition sauf que le Royaume-Uni ne serait plus dans les institutions (Commission, Conseil des ministres de l’Union, Parlement) qui prennent les décisions !

Ubu n’est certes pas anglais mais il n’est pas mort !

Ajouter un Commentaire