Je ne suis pas un défenseur du régionalisme quel qu’il soit ni encore moins de ce qui a été la stratégie sanglante et meurtrière du mouvement basque de l’ETA (près de 1000 morts). Mais reconnaissons que la situation a bien changé depuis 2011 quand l’ETA a décidé, unilatéralement, un cessez le feu suivi plus tard en 2016 de la restitution des armes dans leur cache.

Celles et ceux qui ont commis des crimes de sang ou d’enlèvement ont été condamnés aux peines prévues par le code pénal. Personne ne demande une amnistie;

Ils devront purger leur peine. Par contre, il m’apparaît que l’ETA a fait des pas vers la paix et le retour à la démocratie de l’Espagne et de la France. Pourquoi maintenir en détention ces condamnés dans des prisons ou des centrales situées à près de 700 Kms en moyenne du Pays Basque et donc du lieu où résident leurs familles. Pourquoi ajouter une peine à la peine ? La France s’honorerait à les rapprocher de leurs mères et épouses, de leurs enfants.

Faisons un pas de plus sur le chemin de la paix !

Ajouter un Commentaire