À l’instar de leurs compatriotes de l’Hexagone et des outre-mer, les Français établis hors de France vont subir de plein fouet les conséquences économiques et sociales de la crise liée à la pandémie de COVID-19. Nombre d’entre eux ont déjà perdu leur emploi. D’autres, tout aussi nombreux, ont vu ou risquent de voir leurs revenus diminuer.

« Le Covid-19 est une pandémie, qui touche tous les continents et toutes les sociétés. Face au virus et à ses conséquences sur nos économies, les polémiques n’ont pas leur place et la France œuvre résolument en faveur de l’unité, de la solidarité et de la plus grande coopération internationale.

Engagée dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, la France lance aujourd’hui à travers l’Agence française de développement l’initiative « COVID19 - Santé en commun » destinée à soutenir les pays en développement, en priorité ceux du continent africain. 

Les deux ministres de Bercy dévoilent aux « Echos » les grandes lignes du nouveau budget rectificatif qui sera dévoilé mercredi prochain en Conseil des ministres. La prévision de récession passe de -1 % à -6 %. Le déficit public est désormais attendu à 7,6 % du PIB, tandis que la dette pourrait grimper à 112 % du PIB fin 2020. Le plan d'urgence de soutien à l'économie est désormais évalué à 100 milliards, contre 45 milliards annoncés initialement.