Le 20 mai, j’ai participé, dans le cadre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, à l’audition de Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement (AFD), et John Nkengasong, directeur du Centre africain de prévention et de contrôle des maladies (Africa CDC), sur l’aide publique au développement (APD) en Afrique face à la pandémie de COVID-19.

Lors du conseil des ministres du mercredi 20 mai, le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, ont présenté un projet de loi autorisant l’approbation de l’accord de coopération entre la France et les États membres de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA).

Le gouvernement envisagerait de soumettre au vote du Parlement la tenue du second tour des élections municipales au mois de juin. Le vote n’aurait qu’une valeur consultative conformément à l’article 50-1 de la Constitution. Au Sénat, cette idée est loin de faire consensus. Beaucoup ne prendront pas part au vote.

La mise en quarantaine ne peut viser que les personnes qui, ayant séjourné au cours du mois précédent dans une zone de circulation de l’infection, entrent sur le territoire national, arrivent en Corse ou dans l’une des collectivités territoriales d'outre-mer.