La ministre du Travail annonce, dans une interview accordée aux « Echos », la création d'une « aide exceptionnelle, ciblée sur des personnes qui travaillaient significativement avant la crise », qui devrait concerner 300.000 bénéficiaires, dont 70.000 jeunes.

À la veille de l’examen en séance au Sénat d’une proposition de résolution portant sur la nécessité de reconnaître la République du Haut-Karabagh, la commission des affaires étrangères et de la défense a entendu les deux ambassadeurs.