La Liberté guidant le peuple

Vous trouverez ici mes interventions sur les questions institutionnelles, notamment celles concernant les Français de l’étranger.

Les Français de l’étranger forment un groupe peu reconnu au sein de la communauté nationale. Pourtant, ils sont plus de 2,5 millions, soit autant que la population des Bouches-du-Rhône. La représentation des Français de l’étranger est donc pertinente.

Cependant, nous devons encore nous en justifier régulièrement et cette longue bataille n’est pas finie. Certains combats sont ainsi toujours d’actualité : la représentation des Français de l’étranger lors des élections au Parlement européen et la création de la collectivité d’« Outre-frontière ».

Les Français de l’Étranger sont rattachés institutionnellement à la direction des Français à l'étranger et de l'administration consulaire au ministère des affaires étrangères et européennes. J’interviens souvent sur ce sujet, notamment dans le cadre des débats budgétaires.

Vendredi dernier, l’ancien Premier Ministre, Lionel Jospin, a remis au Président de la République son rapport au nom de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. Ce rapport trace le chemin d’un renouveau démocratique au fil de 35 mesures visant à rénover notre vie publique. Je l’ai lu avec attention et souhaite vous présenter un certain nombre de ses conclusions, organisées en cinq grands thèmes.

Le 11 octobre 2012, à l’issue de la discussion générale du projet de loi autorisant la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire et après l’examen de trois motions de procédure, j’ai présenté la position des sénateurs socialistes sur le projet de loi.