En marche

  • Question cash, réponse cash.

  • À un camarade du Danemark qui me demande pourquoi je soutiens Emmanuel Macron, j’ai apporté la réponse suivante que je souhaite partager publiquement.

  • Semaine riche pour Emmanuel Macron avec plusieurs ralliements : celui de François de Rugy et d’un groupe d’écologistes de l’Assemble nationale.

  • Libération, Par Sonia Delesalle-Stolper, Correspondante à Londres 21 février 2017 à 21:40 (mis à jour à 22:36)

    Le candidat d’En Marche! à la présidentielle est en déplacement à Londres où il rencontré la Première ministre britannique Theresa May, avant un meeting qui s'est tenu au Central Hall Westminster.

  • Je souhaite expliquer ma position par rapport à la primaire du PS. Dans un premier temps, je ne me suis pas reconnu dans les différents candidats y compris les plus connus. Il m’a semblé plus correct de l’annoncer et de dire que je me reconnaissais davantage dans la démarche d’Emmanuel Macron. Je l’ai fait suffisamment tôt pour que ce soit clair. Après 49 ans de PSU et de PS, ce n’est pas une chose facile.

  • Ce matin, j’ai distribué des tracts pour Emmanuel Macron au marché d’Amboise par -6 °C.

  • Les deux débats préparatoires à la primaire de la gauche (ex Belle Alliance) ont été de bonne tenue. Les candidats ont répondu aux questions qui leur été posées sur l’Europe, l’immigration, la sécurité sociale, l’économie et d’autres. Ils ont respecté les règles assez draconiennes (trop?) imposées par le parti socialiste : temps de parole, alternance, ... mais ils ne se sont ni affrontés ni querellés. Ils ont montré une gauche qui peut s’unir même s’il y a des orientations différentes sur plusieurs points comme l’immigration, l’Europe.

  • Le 12 mai, après plus de 130 heures de débat, le Sénat a adopté le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (185 voix contre 44). À l’instar de mes collègues du groupe socialiste, je me suis abstenu en raison du caractère excessivement libéral de plusieurs dispositions introduites dans le texte par la droite sénatoriale.

  • L’impression 3D est une technologie qui est née aux États-Unis au début des années 1980. Initialement conçue pour la réalisation de prototypes, elle permet, à partir d’un fichier numérique, de fabriquer un objet physique.

  • Dans quelques jours débutera la discussion du projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques. Adopté par l’Assemblée nationale le 19 février dernier, ce texte vise à moderniser l’économie française et lever les freins à l’activité. Parmi ses 295 articles figure une disposition qui intéresse directement les Français établis hors de France.

  • L’utilisation de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution sur le projet de loi pour l’activité et la croissance suscite de nombreuses réactions hostiles, y compris au sein de notre parti. Qu’en penser ?