A priori ce projet de mariage entre Renault et Fiat Chrysler est une bonne idée : taille critique (presque 8 millions de véhicules chaque année), complémentarité géographique des marchés, partage des investissements énormes à faire en informatique et pour la voiture électrique, marques et modèles complémentaires.