Oui, « il est dur d’avoir 20 ans en 2020 ». Et encore plus en 2021 quand rien n’a changé : bars et cafés fermés, musées et discothèques aussi… Mais c’est sans compter les universités, lieu de vie principal des étudiants durant la journée, qui ont elles aussi fermé leurs portes depuis maintenant presque un an. Alors que des cris de détresse émanaient de communautés étudiantes partout en France dans les dernières semaines, le Président de la République a hier annoncé des mesures pour remédier au mal-être de la génération Z.

Hier, j’ai rencontré M. Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire kabyle qui réclame l’indépendance de la Kabylie par des moyens non violents. C’est une démarche délicate pour les relations entre la France et l’Algérie.

J’ai également participé à la réunion du groupe d’amitié France Taïwan en présence de l’ambassadeur François Wu.

Trois mois après l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, la réforme de l’Islam de France voulue par le président de la République semble enfin aboutir. Hier, lundi 18 janvier, les représentants du Conseil français du culte musulman (CFCM) ont été reçus par Emmanuel Macron et Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur.

Le ministère de la transformation et de la fonction publiques a aujourd’hui lancé son baromètre des résultats de l’action publique. Celui-ci présente l’avancement de 25 politiques prioritaires du quinquennat d’Emmanuel Macron, afin que chaque Français puisse se saisir des différentes réformes entreprises depuis 2017.

L’Iran a annoncé lundi 4 janvier avoir repris l’enrichissement de son uranium à 20% dans son usine souterraine de Fordo. Il s’agit à présent de la plus grosse enfreinte à l’accord JCPOA (1), que l’Iran avait signé en 2015 avec les autres grandes puissances mondiales. En effet, la République islamique avait déjà enfreint l’accord en juillet 2019, lorsqu’un porte-parole de l’organisation en charge du développement du programme nucléaire avait annoncé que le pays avait « passé le seuil de 4,5 % pour l’enrichissement de l’uranium ».

Après une année 2020 quasi-blanche pour la diplomatie verte, la France est aujourd’hui à l’initiative du One Planet Summit. Alors que l’année précédente nous a mis face à l’urgence climatique et ses conséquences sur nos modes de vie, ce sommet a pour objectif de relancer une concertation mondiale et engagée autour de la préservation de la biodiversité.