Entre le refus d’octroyer une retraite chapeau à Carlos Ghosn, et le départ annoncé de Tom Enders, président d’Airbus, estimé à 36,8 millions d’euros, les discussions reprennent de manière fervente en la matière. Bruno Le Maire a annoncé une ordonnance sur la loi PACTE avant l’été afin de modifier le système pour le rendre plus convenable.

Dans sa dernière lettre aux Français, un vrai roman, le sénateur Christophe-André Frassa remet en question la cohérence, non seulement de la politique d’En Marche, mais aussi de l’efficacité et la pertinence du rapport de la députée Samantha Cazebonne sur l’enseignement français à l’étranger. Un vrai trombinoscope que cette lettre qui pourrait alimenter la rubrique « ma binette partout » du Canard enchaîné.

Il était temps !

Le Parlement Européen a adopté le mardi 26 mars la directive sur le droit d’auteur par 348 voix contre 274. C’est un franc succès pour la propriété intellectuelle qui avait un sérieux besoin de renouveau et d’harmonisation au niveau européen : création d’un droit voisin pour les éditeurs de presse, renforcement de la responsabilité des plateformes en ligne etc.

Bruno Le Maire l’avait promis : il a présenté le 6 mars au Conseil des ministres sa taxe de 3% sur le digital. Il s’agit de taxer le chiffre d’affaires des activités numériques réalisé par les grandes entreprises sur le territoire français. Bien sûr, dans le viseur les fameux GAFA (Google Amazon Facebook Apple) qui parviennent encore à payer en moyenne 14 points d’impôt de moins qu’une entreprise locale.

La femme est à l’honneur mais pas seulement en ce jour ! Le gouvernement et sa majorité mettent les bouchées doubles pour atteindre un objectif d’égalité entre les femmes et les hommes. À la lumière des événements récents, la parole féminine se libère et l’engagement est nécessaire. Mais la France ne se contente pas de suivre la tendance : le Président de la République fait de la question des droits des femmes une priorité de son quinquennat et souhaite faire avancer « la diplomatie féministe ».

Il aura fallu près de vingt ans d’efforts pour enfin parvenir à organiser un sommet entre l’Union Européenne et la Ligue Arabe. Il aura lieu les 24 et 25 février 2019 en Égypte. Il était temps ! La situation conflictuelle mettant en péril l’attractivité de la région ont fait d’un dialogue une nécessité. L’implication de Madame Federica Mogherini[1] a notamment permis à ce sommet de voir le jour.