Deux jours à Londres en début de semaine et des contacts avec un certain nombre de parlementaires britanniques du Labour me donnent des sujets d’inquiétude. Les dirigeants m’ont donné l’impression d’être très tièdes sur l’engagement européen du Labour. Ils ne veulent plus être le parti qui parle « pour l’Europe » à une opinion publique britannique qui plus que jamais est, pour le moins, eurosceptique.

Oum KalthoumC’est une mauvaise nouvelle : au Liban comme en Algérie, tout le monde me dit que la grande Oum Kalthoum est passée de mode. Sa musique fait date et renvoie aux années 50 et sans doute trop égyptienne. Pour nous, grands admirateurs, qui écoutions le concert du premier jeudi du mois, c’est un coup ! Notre entrée dans la culture arabe vieillit (et nous avec). À la suite de mon voyage en Algérie, je me reconvertis dans la musique arabe-andalouse et le malouf !

J’ai dit mon soutien à François Hollande dès 21h00 dimanche soir. J’ajoute que c’est sincère : j’apprécie l’homme, j’admire ses qualités politiques et je lui apporterai toute mon énergie dans la difficile campagne qui s’ouvre. L’UMP a déjà commencé à cogner sur le projet socialiste et sur le candidat désigné. J’attends de voir ce que notre autre adversaire fera : le Front national est resté assez silencieux jusqu’à maintenant mais l’aggravation du chômage et de la pauvreté vont lui fournir le terreau dont il se nourrit.