Je note que Barack Obama vient de s’engager sur un plan de relance ou de soutien à l’économie américaine de 50 milliards de dollars, essentiellement dans le domaine des infrastructures de transport : routes, voies ferrées (peut être la Californie se dotera-t-elle d’un TGV ?). Je souligne ceci pour répondre à tous ceux qui sautent sur leur siège en criant « austérité », « rabotage de toutes les dépenses publiques », …. Il faut certainement réduire les déficits publics d’abord en cessant de baisser les impôts (à fiscalité égale depuis 2004, nous aurions 10 milliards d’euros de recettes supplémentaires), en soutenant l’activité économique dans les domaines qui créent l’avenir : recherche, infrastructures, ….

Et parmi ces 50000, une vaillante troupe de Français de l’étranger groupés derrière leurs banderoles de Français du Monde et de la FFE du PS. De nombreux conseillers AFE étaient là puisque la session commence lundi et toutes les régions du monde étaient donc représentées.

C’est la reprise dans tous les sens du terme et l’actualité est très chargée. Nous commençons les réunions habituelles du PS et de notre Fédération des Français à l’étranger : c’est l’occasion unique dans l’année de nous rencontrer physiquement et de débattre de vive voix, toujours mieux que par mél.

Ce matin, j’assiste au colloque organisé par Nicole Bricq au Sénat sur les relations économiques et financières entre les Etats-Unis et l’Europe (le dialogue transatlantique). Débat de très haut niveau entre les intervenants que j’ai pu entendre : côté américain (les professeurs James Galbraith, Robert Wade, Bill Black), côté français (Jacques Mistral, Jean de Maillard).

C’est une excellente nouvelle que la victoire d’Anne Poursinoff dans l’élection législative partielle de Rambouillet, dimanche dernier. J’ai appris à la longue qu’il y a des signes qui montrent que l’on « va » vers la victoire (présidentielle ou législative, quoique les deux soient maintenant liées).

Les dernières prévisions de croissance du FMI sont à la fois encourageantes et pessimistes. Encourageantes pour le monde avec une prévision de croissance du PIB mondial de 4,6% en 2010 et de 4,3 % pour 2011, de 10% et de 9, 6% pour la Chine et de 3,3% et 2,9% pour les Etats-Unis. La reprise mondiale est donc bien au rendez-vous car, à ces pays, on pourrait rajouter une longue liste d’autres pays tant en Asie qu’en Amérique du sud et en Afrique qui auront des taux de croissance de 3 à 8%.

Je reprends ce blog après une interruption de 10 jours pour cause de voyage en Syrie. Aujourd’hui nous nous sommes réunis à Strasbourg, au Parlement européen, pour débattre des propositions que le PS doit faire sur la crise financière et la gouvernance économique européenne.