Nous avons la grande chance d’auditionner les 6 candidats à la primaire lors de notre convention fédérale. C’est incomparable pour se faire une opinion. Certes mon choix est fait en faveur de Martine Aubry mais je dois dire que Manuel Valls que je considérais comme manquant d’expérience m’a fait bonne impression par sa connaissance des dossiers et par son sérieux. Arnaud Montebourg, excellent orateur, m’a semblé dans le déclamatoire et les effets de manche.

Continuant dans la foulée des réunions de reprise, la convention fédérale des sections PS à l’étranger se réunit rue de Solférino. Nous avons le plaisir d’entendre chacun des candidats à la primaire, aujourd’hui François Hollande, toujours fin, incisif et au fait des dossiers. J’ai fait le choix personnel de soutenir Martine Aubry pour son expérience de ministre des affaires sociales et de maire et pour sa personnalité forte qui je crois requise à ce niveau de l’État.

Hier s’est tenue l’Assemblée générale annuelle de l’association Français du Monde (FdM-ADFE). C’est l’occasion de retrouver les amis engagés dans le mouvement associatif puisque FdM qui est reconnue d’utilité publique, représente les Français en particulier auprès des consulats et défend leurs intérêts.

Cette fin de semaine, de mois et d’année scolaire nous apporte malheureusement deux mauvaises nouvelles. La première, c’est la hausse du niveau du chômage en juin : + 33600 portant à 4,1 millions le nombre de chômeurs, soit presque 10% de la population active. C’est plus qu’une douche froide, c’est la marque patente de l’échec de la politique du gouvernement Sarkozy-Fillon : l’objectif, pourtant bien modeste était de ramener le taux de chômage sous les 9% en fin d’année.

Quelle superbe étape du Tour hier entre Modan et l’Alpe d’Huez. Rien moins que trois cols hors catégorie ! Avec un Alberto Contador revenu en force dès les premiers kilomètres et qui doit passer la main, un Andy Schleck dans sa roue qui y gagne la maillot jaune et sans doute le Tour, un Thomas Voeckler héroïque dans la souffrance.

Le Sénat a connu lundi dernier un de ces épisodes qui ne sont pas à la gloire d’un certain parlementarisme. Dans un texte de loi relatif aux collectivités d’outre-mer, le député apparenté PS René Dosières – connu pour sa lutte contre toutes les formes de corruption et d’avantages indus – avait introduit – et fait voter – deux amendements de portée générale :