Nous assistons en ce moment à une offensive de la droite de la droite sur la double nationalité. Une lettre de Marine Le Pen, des soutiens exprimés par le groupe de la Droite Populaire (essentiellement des députés UMP des Alpes maritimes très marqués à droite). Il faut dire, pour être juste, que la question divise l’UMP puisque Nathalie Kosciusko-Morizet publie un opuscule hostile à cette idée et que les grands chefs demeurent silencieux.

Sur proposition de Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État chargé de la consommation, le gouvernement vient d’adopter 25 mesures en faveur des consommateurs. Elles concernent des domaines très variés : tarif social pour l’accès à Internet, possibilité de déverrouiller son téléphone portable dans certains cas, baisse du loyer si la surface est inférieure à celle indiquée par le bail, accélération du remboursement du dépôt de garantie, suspension de paiement en cas de facture anormale d’électricité ou de gaz, ...

La démission de Dominique Strauss Kahn de la direction générale du FMI pose un problème politique difficile pour l’Europe. Il est de tradition, depuis Bretton Woods, que la direction de la Banque mondiale aille à un américain et celle du FMI à un européen. Mais ce qui était normal juste après la guerre ne l’est plus nécessairement aujourd’hui.

Nous sommes tous choqués et bouleversés par les nouvelles relatives à DSK qui proviennent de New-York. Elles concernent tous les Français et tous les adhérents du PS. Nous devons garder notre sang froid et attendre les précisions sur la matérialité des faits et sur la version que DSK donnera de cette affaire.

En attendant la présomption d’innocence doit être respectée comme pour tout citoyen. Nous devrons ensuite en évaluer les conséquences politiques et les décisions que nous devrons prendre collectivement pour le PS et pour la gauche.

On ne gagne jamais une élection sur un bilan mais on peut la perdre. Jospin l’a expérimenté en 2002. L’élection présidentielle qui vient ne déroge pas à la règle. Nicolas Sarkozy en est bien conscient. Il a commencé par éditer au compte de la princesse une luxueuse brochure de 75 pages qui vante son bilan (je vous en passe les bonnes feuilles).