Je profite d’une visite à Canterbury (Kent) pour revoir mon ancienne école King’s School et la cathédrale. Élèves de l’école, une de nos obligations était de faire visiter ce haut lieu historique et, bien sûr, les touristes français m’étaient réservés en priorité. J’ai donc tout appris des débuts du christianisme en Angleterre, du meurtre de Thomas Beckett par les sbires de Henri II Plantagenet (lui-même enterré avec Richard Cœur de Lion dans la magnifique abbaye de Fontevraud aux confins de la Touraine et de l’Anjou, à l’époque terre anglaise).

Décidément, l’idée de taxer les Français établis hors de France fait florès. Après la proposition de M. Jérôme Cahuzac, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, socialiste, de taxer les revenus des Français établis hors de France supérieurs à 200 000 €, M. Jean Arthuis, président de la commission des finances du Sénat (UDF presque maintenu) avait repris l’idée. D’autres propositions ont été faites par l’ineffable Jacques Myard (droite extrême), Dominique Strauss-Khan, Dominique Villepin, François Hollande.

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de rendre son avis sur les deux projets qui doivent permettre enfin à l’Europe d’offrir à ses inventeurs un système de brevets de haute qualité, fiable et bon marché. Le premier concerne la création d’un brevet unitaire européen (un seul brevet couvre les pays européens), le second créerait un système juridictionnel unifié.

Le fameux sondage du JDD met Marine Le Pen en tête du premier tour avec 23% et Nicolas Sarkozy, second voir troisième, c’est-à-dire éliminé du second tour. On peut bien sûr le rejeter en considérant qu’il n’est pas rigoureux dans sa méthode et que les marges d’erreur sont telles (2%) que les chiffres pourraient très bien être inversés. De plus, comme on doit le rappeler, un sondage est un instantané à la date de sa réalisation, certainement pas une anticipation des intentions de vote.

Faut-il intervenir militairement en Libye ? Plusieurs facteurs y poussent. Voilà un peuple qui se bat pour des valeurs que nous reconnaissons : liberté, démocratie, lutte contre la corruption, ... Ils sont menacés, plus même, massacrés par un dictateur schizophrène qui dispose encore de troupes mercenaires bien armées. Plusieurs milliers de morts déjà et quid de demain ? A-t-on déjà vu un dirigeant faire bombarder par son aviation des bourgades avec femmes et enfants ? Et nous regarderions cela sans réagir, en parlant gravement de la situation et peut être même en adoptant courageusement des motions de soutien ?