C’est une nouvelle surprenante : la natalité française ne s’est jamais aussi bien portée. Plus 820000 Français en 2010. Nous dépassons les 65 millions et c’est essentiellement par l’accroissement naturel.

J’ai de la peine pour les Tunisiens. C’est un pays que nous avons pratiqué depuis les années 1969 où je m’occupais du centre de vacances et de sport de l’UNEF à Borj Cedria (sur la baie de Tunis). Nous y allions chaque année et y avions de nombreux amis.